Synthese : The LAST DANCE

Sam. 18 mai 2019 / 23h30 / 8€ (NO CB)


The LAST DANCE // La Synthèse part conquérir de nouveaux espaces et vous offre de quoi vous faire transpirer une dernière fois. Pour que cette danse soit mémorable rien de mieux qu’une salle de concert hors pair, un staff hors normes et des culs hors compétitions qui se déhanchent sur des beats afro, disco et funk sous la chaleur do Brésil.

 

Tenez vous prêt(e)s…

 

 

MR MENDEL (Basic Fingers, Disco Deviance/ Lumberjacks in Hell)

 

Dj et producteur Hollandais Mendel a développé une forte vision musicale au fil des ans. Toujours à la recherche d’une connexion sincère avec son public, il parsème ses sets d’influences diverses, allant des pionniers de Chicago à l’école de DJ à Amsterdam. Il orchestre soigneusement les expériences sur les pistes de danse en sélectionnant des mélodies basées sur l’émotion.

 

Ses sélections ne sont pas liées aux genres et englobent un large éventail de musique, jouée au cours des 50 dernières années. Son talent consiste à réunir le tout dans un ensemble énergique et dansant.

 

Né et élevé à Amsterdam, Mendel a commencé sa carrière en jouant du hip-hop dans certains des meilleurs clubs de sa ville. Un travail chez Waxwell Records a élargi son horizon musical pour inclure un large éventail de sonorités, disco, afro, brésil et house. Il est devenu un éditeur accompli, ses productions sont sorties sur Disco Deviance, Basic Fingers et Lumberjacks in Hell. Un mélange constant de mixtapes et son émission régulière sur Red Light Radio, fournissent à Mendel un large panel lui permettant de captiver les esprits en entremêlant des classiques avec des raretés des quatre coins du paysage musical.

 

 


 

DRAMA (Club Voodoo / Toulouse)

 

Véritable enfant des raves dans les 90s, Drama a en 20 ans de carrière derrière les platines, exploré pas mal de styles différents avant de revenir à ses premiers amours que sont la house et la techno. Il quitte Paris en 2007 pour s’installer à Toulouse, où il se fait vite une place au sein de la scène locale. Il lance alors ses soirées Club Voodoo, qui pendant 4 ans ont fait venir l’avant-garde de l’electro avec des artistes comme Pachanga Boys, Red Axes, Marvin & Guy, Barnt, Rebolledo, Jennifer Cardini, Ivan Smagghe, Chloé, Marc Piñol et bien d’autres. Ses sets brouillent les pistes en oscillant entre différents styles. Toujours là où on ne l’attend pas, mais résolument dancefloor.

 


 

MOSTROW (ACETATE)

 

Tombé dans l’univers de la musique House dès le début de l’adolescence, ce Tunisien d’origine cite comme ses premières influences des géants du genre tel que Kerri Chandler ou David Morales pour n’en citer que quelques-uns. Dans le même temps, c’est en écumant les compiles du fameux label anglais Defected ainsi que des Release Yourself de Roger Sanchez que Mostrow se prend de passion pour la collection de vinyles. Comme le hasard fait bien les choses, sa soif de découvrir le monde de la house est assouvie grâce au fait qu’a seulement quelques mètres de son collège se trouve un magasin de musique dont l’arrière-boutique grouille de vinyles house. Il se lie rapidement d’amitié avec le gérant qui est lui-même un DJ reconnu à Tunis, et qui l’accompagne dans son initiation. À travers ce nouveau hobby, il élargit progressivement l’étendue de ses inspirations musicales pour créer des sets uniques et surtout très propre à sa personnalité.

 

Cependant, Mostrow ne commence à mixer que quelques années après son arrivée en France et plus particulièrement à Toulouse ou il devient résident au bar de la couleur de la culotte ou il a eu la chance de côtoyer Jeremy Underground. À côté de cela, il joue régulièrement à Paris ainsi qu’à Londres, Barcelone, Milan ou en Tunisie aux côtés d’un certain Derrick May. S’il n’est pas forcément facile de décrire ses sets avec de mots simples, c’est certainement parce que la devise « From funk to techno and everything in between » rythme son quotidien.

 


 

J. HARTMAN (Synthèse)

 

J. Hartman est un artiste aux multiples facettes, c’est en vivant à Berlin qu’il a su y dénicher ses plus belles pépites. Véritable amoureux de la House, du Hip-Hop, de la Funk et du Disco, il a su construire son voyage sonore en s’inspirant des artistes qu’il à côtoyé sur scène et qu’il rencontré au cours de l’organisation d’événement musicaux au sein de l’association Synthèse.

 

 


 

DJ WRESTLING (Synthèse/ CDTLSE)